manif bdx 08 12

vignette ue 2020

souscrip.2020

anticap revo

vignette reu police siteVoir l'introduction sur Youtube : https://youtu.be/tytOdTVVJwo

 

 

Avec le confinement, quelques entreprises tirent leur épingle du jeu et s’assurent de larges profits. C’est le cas des géants de la vente en ligne comme Amazon ou Cdiscount dont la plateforme logistique est à Cestas. La directrice du site ne s’en cache pas, la boîte avait même « anticipé » le pic de consommation. En effet, les salariés confinés pour télétravail (notamment) se sont équipés en matériel informatique et bureautique. La demande en alimentaire est aussi en augmentation et Cdiscount, qui appartient au groupe Casino a ainsi « étoffé son offre ». Et ce n’est pas par solidarité pour répondre à la peur légitime des gens à sortir de chez eux, mais bien par appât du gain. En effet, pour être sûr d’attirer bien plus de clients, sur certains produits les remises vont jusqu’à 60% ! C’est que les ventes doivent se multiplier…

Mais dans l’entrepôt Cdiscount de Cestas se sont plusieurs centaines de salariés qui travaillent, qui manipulent des cartons, doivent former des nouveaux et donc se rapprocher d’eux et qui se croisent inévitablement.  Pour les salariés, les mesures de protection ne dépassent pas les « gestes barrières ». Chez Amazon, plusieurs grèves et débrayages ont eu lieu. Pour se justifier, l’entreprise fait maintenant passer le mot dans les médias qu’ils ne livreraient que les « produits essentiels ». Mais on a du mal à les croire. Au prétexte de quelques colis contenant de l’alimentaire on met en danger des centaines de salariés de Cdiscoundt ou d’Amazon mais aussi par effet ricochet de La Poste ou des diverses entreprises de livraisons... sans parler du client final.

Correspondant

autres sites

la breche

photoheque rouge