acturevo1

ema nos vies

souscrip.2020

anticap revo

commune de paris

on a gagné retraites

Voici l’essentiel des déclarations de Mónica Casanova, élue du NPA, le 12 juin dernier au 2ème conseil municipal de Lormont, une assemblée à la majorité PS/PC/Verts et LREM.

La vidéo d’extraits de la retransmission en direct sera sur le site ultérieurement.

Sur le règlement intérieur du conseil municipal :

Ce règlement correspond à votre conception de la démocratie, celle d’une commune dans la République actuelle, dans le cadre de sa Constitution et des institutions de 1958 avec des pouvoirs non discutables du maire, des comptes-rendus quasiment inexistants à la population, des tribunes réduites à peau de chagrin... Ce règlement n’est pas le produit d’une discussion, d’un dialogue quelconque avec les administrés ni avec l’ensemble des élus.

Cela ne me surprend pas vu que vos institutions ne sont démocratiques que pour gérer localement et nationalement les affaires courantes de la commune dans le cadre d’un système que je combats.

générique lormontJe me présente pour être maire, j’expliquerai pour quelles raisons. Mais auparavant, il faut revenir sur le contexte inouï dans lequel cette élection se déroule. 

Ce qui s’est passé hier le résume bien. Alors qu’au lendemain de la grève dans les EHPAD partout en France, des hospitaliers avec leurs syndicats se sont mobilisés et ont fait grève pour exiger des hausses de salaires d’au moins 300 €, de meilleures conditions de travail et des embauches massives, le gouvernement de LREM répond par des annonces de primes (insuffisantes et pas pour tous) et surtout la « refondation » de l’hôpital avec la dérégulation des statuts publics, des atteintes aux 35h et aux conditions de travail.

A l’origine de cette situation, il y a conjugaison d’une crise économique plus grave que celle de 2008, la plus grave depuis 1929 sans doute, et d’une pandémie qui a conduit au confinement de la moitié de la population mondiale.

Ce n’est pas la pandémie qui est responsable de la crise. Elle n’en est qu’un révélateur et un accélérateur. Gérée par un gouvernement Macron totalement aux ordres des capitalistes, la France, 6ème puissance économique mondiale s’est retrouvée incapable de produire des écouvillons, des masques, des tests, des surblouses même, le justifiant par autant de mensonges et l’imposition d’un climat anxiogène et culpabilisateur pour la population. Il a ainsi envoyé des salariés exploités élevés au rang de héros au front de la maladie, mais sans armes.

Pour contacter la liste :

Monica Casanova, élue anticapitaliste à Lormont,

06 84 38 98 48 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  


 

la breche